La hantise du cycliste ? Le vol de son vélo

Vous habitez ou sortez en ville, et votre unique choix pour garer votre bicyclette est de l’attacher dans la rue au mobilier urbain à l’aide d’un cadenas, un U ou une chaîne de vélo ?

Vous imaginez la suite, le lendemain matin pour aller travailler ou à son retour de soirée, le vélo à disparu. Le vol de votre vélo vous transforme de cycliste à piéton.

On compte 1076 vélos volés chaque jour en France, soit 400 000 vols de vélos par an, dont 100 000 sont retrouvés, sans pouvoir être restitués la plupart du temps faute d’identification.

Aujourd’hui aucune solution miracle, excepté vous déplacer avec 4 kilos de chaînes et accessoires antivol avec vous. 3 étudiants Mexicain sont en train de résoudre ce problème avec une brillante invention : un vélo qui est son propre cadenas. Unique solution pour le voler : le casser, il devient donc inutilisable.

La solution technique est la suivante : attacher le tube inférieur du cadre et le fixer à la selle. Relier ensuite l’ensemble à un point fixe sur du mobilier urbain par exemple, le tout en moins de 20 secondes.

De nombreux avantages à cette solution : un vélo en sécurité et vous ne risquez plus d’oublier l’antivol de votre vélo. En conclusion, un cycliste heureux. La vidéo de démonstration est ici :

Jupe ou robe à vélo

Comment faire du vélo avec une jupe ou une robe ? Cette article s’adresse à toutes les femmes qui souhaitent pouvoir se déplacer et rider à vélo tout en conservant du style.

De jeunes femmes, cyclistes et urbaines viennent de trouver une solution simple à ce problème.

Le matériel nécessaire est très simple : une pièce de monnaie et un élastique (accessoirement un vélo pour la suite).

Le fonctionnement est très simple : en combinant la pièce et l’élastique, vous aurez un bouton qui permet de fixer ensemble l’avant et l’arrière de la jupe. En deux minutes, votre jupe est transfomé en jupe-culotte. Vous pourrez ainsi circuler avec votre vélo sans vous prendre la tête.

Le concept est compliqué à expliquer, mais la vidéo est très bien résumée ici :

Paris : Vélo à assistance électrique

Le saviez vous, la mairie de Paris subventionne l’achat d’un VAE ou vélo électrique jusqu’au 31 décembre ?

Une subvention à hauteur de 33% du prix d’achat du VAE (plafonné à 400€). Cette offre est réservée aux particuliers parisiens et à certains professionnels et artisans. Vous trouverez le détail de l’offre sur le site de la mairie.

Mais pourquoi acheter un vélo électrique à Paris ou en ville ?

L’argument marketing est le suivant : le Vélo à Assistance Electrique (VAE) est l’alternative écologique et économique pour les déplacements quotidiens.

Un argument qui fait mouche : Le marché a fait un bond en avant de 17 % en 2013 avec environ 56.000 unités vendues aux particuliers. Le vélo électrique à même eu son salon le E-cyclette (à Aix-en-provence, et non tou n’est pas à Paris)

Les avantages de celui-ci :

1) Le vélo électrique est Economique : il est vrai que recharger votre VAE vous coûtera en moyenne 0,05€ pour 40km parcourus (à comparer au prix du gazole…). Pas de coût d’entretien autre que pour un vélo classique.
2) Le VAE est Ecologique : Peu polluant, il n’émet aucun gaz à effet de serre. Cependant, il y a des progrès à faire en termes de production et de recyclage des batteries. 
3) Les problèmes de transpiration sont écartés par rapport à l’utilisation d’un vélo classique .

Et les contraintes :

1) Pour le coté sportif, les effets du vélo électrique sont réduits par rapport à un coup de pédale authentique et humain.
2) La législation ! La vitesse maximum tolérée est de 25km/h en France et à Paris. Le port du casque n’est pas obligatoire, mais fortement conseillé !
3) En cas de vol, l’histoire est plus difficile à digérer vs un vieux biclou acheter sur leboncoin pour une sommes modeste. Et le vol de vélo est un vrai problème à Paris…
4) La batterie ! Comme pour toute batterie, celle-ci va faiblir dans le temps et sera de moins en moins performante.

Pour ce denier point, nous avons la solution. En effet, il existe maintenant des sociétés spécialisées dans la réparation de vos batteries de vélo afin de prolonger la durée de vie. Par exemple, la société Doctibike qui commercialise et répare des vélos originaux, est spécialisée  dans le vélo électrique, la réparation de batterie de vélo électrique et dans les kits d’électrification pour vélo.

Pour l’innovation VAE, il faudra attente janvier:

La start-up canadienne Daymakva va proposer un kit spécial qui transformera votre vélo en un modèle électrique, uniquement à l’aide du soleil. Ce kit vient remplacer la roue arrière de votre vélo actuel, il dispose d’un moteur de 250 watts et d’une batterie de 36 volts dans son moyeu. Une heure d’exposition à la lumière du jour égal un kilomètre. Il faudra laisser longtemps votre vélo au soleil pour profiter du coté électrique.
Prix de la roue : 700 dollars.

5 signes de faiblesses à repérer pour l’entretien de votre vélo

La pratique du vélo, se résume pour vous à l’enfourcher et à profiter de la liberté qu’il vous procure ? Cet article est fait pour vous, pour repérer facilement 5 signes d’une défaillance à venir de votre monture.

La mécanique de votre bicyclette, hum ce n’est pas pour moi ! Pourtant, le bon réglage des freins, des vitesses … et le bon entretien de celui-ci est le secret d’un tour de vélo sans problèmes. 

Voici 5 signes à détecter pour faire entretenir votre vélo avant qu’il ne soit trop tard :

1) Vos vitesses ne passent plus facilement ?

Le changement de vitesse sur votre vélo doit se faire facilement, avec une seule pression sur la poignée ou manette de vitesse. Vous devez pouvoir vous rendre sur l’ensemble des plateaux et vitesses. Si cela n’est pas le cas, le dérailleur a surement besoin d’un petit réglage. Rien de bien compliqué, probablement un tour de tournevis doit être suffisant… 

2) Votre distance de freinage s’allonge dangereusement ?

Votre distance pour vous arrêter augmente de jour en jour. Pour votre sécurité nous vous recommandons de vous occuper de vos freins au plus vite. Plusieurs raisons peuvent l’expliquer. Vos patins de freins sont usés et se trouvent trop loin de la jante pour assurer un freinage efficace. Dans cette hypothèse il suffira de resserrer les mâchoires des freins. Si cela n’est pas suffisant vos patins seront peux être à changer car trop usés. 

3) Vous sentez un craquement lorsque vous pédalez ?

Lorsque vous pédalez, vous ressentez un craquement lorsque vous appuyez sur les pédales. Le mal risque d’être profond, il est possible que le mécanisme soit juste desserré, mais il est également possible en cas de jeu excessif dans le pédalier que les pièces du pédalier soient à changer…

4) Il devient compliqué de régler votre selle ?

L’ensemble de la visserie du vélo devient compliqué à bouger / régler ? Votre vélo après avoir été exposé aux différentes intempéries que la rue et les rides peuvent déclencher a surement besoin d’un bon graissage, rien de bien compliqué mais il va falloir se salir les mains ! Et oui, cela va être le prix pour éviter la corrosion de votre bicyclette et pour la conserver dans le temps.

5) Votre roue arrière ou avant touche votre frein ?

Vous entendez un bruit étrange en pédalant en provenance de votre roue avant et de votre frein ?
Arrêtez-vous, soulevez la roue avant du vélo et tourner la dans le vide, si vous voyez votre roue venir toucher le patin de frein, celle-ci est plus que probablement voilée. Après vous avoir porté plusieurs centaines de kilomètres et affrontée : trottoir, trou dans la route… les rayons de la jante de vélo sont probablement à retendre. Pour cela, il faut avoir un outil ou machine, vous n’y couperez pas, il faudra demander de l’aide pour votre vélo.

10 points à vérifier avant d’acheter un vélo d’occasion

Un vélo d’occasion peut révéler quelques pièges sur son état. Vous trouverez quelques tips pour éviter les principaux.

Les 10 points clés à avoir en tête :

1) L’état général : peinture, les pneus, les patins de freins, de la guidoline, de la selle.
2) La taille du cadre du vélo correspond elle à votre taille (voir le guide des tailles)

Exemple : Taille et état du cadre

3) Vérifier qu’il ne manque pas de vis sur la selle, tige de selle, serrage de la tige de selle
4) Vérifications éventuelles des lumières et de la dynamo
5) Pas de voile des roues (les faire tourner, prendre les patin de freins comme index, voir ses doigts)
6) Vérifier à l’œil si les plateaux sont voilés. Puis essayer de faire passer les plateaux et vitesses
7) Regarder l’usure de la chaîne du vélo

Exemple : Vérification de la chaîne et du passage des plateaux

8) Vérification des freins : Freiner et pousser/tirer sur le vélo. Il est important de pouvoir s’arrêter rapidement avec votre vélo surtout en ville.

Exemple : État des freins et de la guidoline

9) Essayer votre futur vélo, pour vérifier que vous êtes bien dessus
10) Budget économique ou pas, vélo d’occasion ou neuf, si l’état ne correspond pas, négocier le prix.

Choisir la taille de mon vélo

Acheter un vélo ou une bicyclette passe impérativement par le choix d’une monture adaptée à sa taille.

Lorsque nous parlons de la taille d’un vélo, nous parlons en réalité de la taille du cadre de celui-ci. Voici, les réflexes à avoir en tête avant de passer à l’achat:

1) Mesurer son entre-jambe, puis multiplier le résultat obtenu par 0,65
2) Prendre le chiffre calculé et regarder la taille des correspondances :

Il est très important d’être à l’aise sur son vélo pour éviter différentes douleurs et ainsi pouvoir pratiquer dans de bonnes conditions son trajet de vélotaf.

Par exemple, pour un homme d’une taille de 1m82, ce magnifique vélo d’occasion vintage de marque Peugeot, de taille de cadre 56 :
Ou alors ce vélo de ville d’occasion pour femme de marque Motobecane, adapté pour une taille de 1m65 soit une taille de cadre de 52 :